• Termez


    Termez est la capitale régionale du Surkhandarya. La ville située sur les rives de l’Amou Daria et fait à l’Afganistan. Le Surkhandarya faisait partie de la Bactriane, dont la capitale Bactres (Balkh) est aujourd’hui en Afganistan. Elle est séparée du reste du pays par les monts Kugitang à l’ouest, les monts Hissar au nord et les monts Khabatang à l’est.  Termez est la ville la plus chaude d’Ouzbékistan, ses hivers sont doux.  

     

    Les monuments de Termez Bouddhiste qui présente les temples, monastère bouddhistes.

    ¨      Le monastère bouddhiste de Kara Tepe est unique en Asie Centrale. C’est non seulement le seul complexe bouddhiste troglodytique de la région, et donc le principal lien entre les sites afgans de Haïbak et de Bamian et ceux de la rive lointaine de l’Oxus, mais aussi le seul monastère protégé par une clôture électrifiée en zone internationale, l’accès en étant soumis à autorisation officielle.

    ¨      Le site archélogique de Fayaz Tepe  2 km au nord du mausolée de Hakkim al Termezi ; regroupe les vestiges d’un ancien temple et monastère bouddhiste, dont  le rayonnement d’antan n’est plus guère perceptible. La grande cour centrale, coeur du temple bouddhiste, est flanquée à l’ouest par les cellules du monastère et à l’est par le réfectoire. Le stoupa en briques (Ier siècle avant notre ère), visible au nord du temple, ne présente que la partie intérieurs d’une construction plus importante, qui se dressait sur les fondations crusiformes.

    ¨      Le troisième site archéologique bouddhiste est caractérisé par les vestiges de la tour Zourmala(16m), située à 3 km au sud –est de la cité antique. Cette tour en briques est tout ce qui reste du plus grand stoupa bouddhiste de la région, labase du stoupa était , dit-on, recouverte de dalles collection de reliques sacrées.                         

     

    Les monuments de Termez Bouddhiste qui

    La cité antique de Termez – se trouvvant à 6 km de la ville, la cité se présente les murailles bien conservées du chakhristan ou medina.  A l’interieur, la citadelle des chahs de Tokhar et de Termez, l’hôtel des monnais ; les bazars principaux et la prison se trouvaient à l’abri des envahisseurs locaux et étrangers. Autour du chakhristan,  le rabat  ou faubourgs des marchands et des artisans s’étendait sur plus de 500 ha. A l’exteérieur du chakhristan, le mausolée de Hakikm At Termizi   dominant les rives pentues de l’Oxus et offrant vue sur la rive afghane, relie la cité antique à la ville moderne.  

    Route vers les dix-sept mausolées de l’ensemble de Sultan Saodat comprennent le caveau des Sayyides de Termez, une dinastie familiale affirmant descendre d’Ali, dont le considérable pouvoir politique et religieux atteignit son apogés aux XIII et XIV siècles. Poursuites des visites à la forteresse Kyrk Kyz, ou « quarante filles ».